Assurance vie en cas de diabète

Puis-je obtenir une assurance vie si je suis diabétique?

Il existe un régime d’assurance vie simple, abordable et facile à souscrire pour vous.
OBTENEZ UNE SOUMISSION SANS OBLIGATION

Dans quelle mesure pouvons-nous contrôler le diabète?

La pensée conventionnelle concernant le traitement et le contrôle du diabète, en particulier le diabète de type 2, est en constante évolution. La principale source de controverse est la réalisation, dans le milieu de la recherche, qu’il y a peu d’éléments prouvant que l’utilisation de médicaments hypoglycémiants et le contrôle rigoureux de la glycémie sont les plus importantes méthodes pour lutter contre le diabète de type 2.

Cela ne veut pas dire que la glycémie n’est pas importante! Les experts semblent examiner de plus près le diabète et tous les facteurs qui l’influencent, avec l’idée que nous avons peut-être plus de contrôle sur la maladie et sa prévention que nous le pensions.

Alors, dans quelle mesure pouvons-nous contrôler le diabète? Probablement plus que vous ne le pensez. Et c’est une excellente nouvelle pour tout le monde; les gens qui savent qu’ils ont plus de contrôle sur leur santé obtiennent de meilleurs résultats, et les études le prouvent.

Le diabète au Canada

Voici les plus récentes statistiques nationales sur le diabète au Canada :

  • Au cours des dernières années pour lesquelles des données complètes étaient disponibles (de 2013 à 2014), près de 3 millions de Canadiens (8,1 %) étaient atteints de diabète.
  • Environ 20 % des cas de diabète ne sont pas diagnostiqués.
  • Bien que le taux de diabète augmente avec l’âge, plus de 50 % des Canadiens atteints de diabète (1,2 million) avaient entre 25 ans et 64 ans.
  • Il y a plus d’hommes (8,7 %) que de femmes (7,6 %) souffrant de diabète.
  • Entre 1998-1999 et 2008-2009, le nombre de cas de diabète diagnostiqués au Canada a augmenté de 70 %. L’augmentation relative la plus importante a été observée dans le groupe des 35-44 ans, où l’incidence du diabète a doublé.
  • En 2013 et 2014, il y a eu près de 200 000 nouveaux cas de diabète au Canada (5,9 cas par 1 000 personnes).
  • Si les taux d’incidence et de mortalité de 2008-2009 se maintiennent, le nombre de Canadiens atteints de diabète atteindra 3,7 millions en 2018-2019.

Qu’est-ce que le diabète?

Le diabète est une affection qui se développe lorsque l’organisme ne peut pas utiliser efficacement l’insuline qu’il produit ou lorsqu’il ne produit simplement pas assez d’insuline. L’insuline est essentielle pour permettre à votre organisme de métaboliser le sucre dont il a besoin comme source d’énergie. Sans insuline, le sucre s’accumule dans le sang.

Quels sont les types de diabète?

Il existe trois types de diabète :

  • Le diabète de type 1 est dû au fait que le pancréas ne produit plus d’insuline. Il se développe généralement chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Environ 10 % des diabétiques souffrent de diabète de type 1, qui est traité à l’insuline.
  • Le diabète de type 2 est attribuable au fait que, même si le pancréas produit toujours de l’insuline, il n’en produit pas assez, ou si c’est le cas, l’organisme ne peut pas l’utiliser efficacement. Il se développe généralement chez les adultes en surpoids. Environ 90 % des diabétiques sont atteints de diabète de type 2, qui peut être traité au moyen de médicaments ou grâce à des changements de leur mode de vie, ou les deux.
  • Le diabète gestationnel touche de 2 % à 4 % des femmes enceintes. Il disparaît habituellement après la naissance du bébé, mais il peut augmenter le risque que la mère et le bébé développent le diabète par la suite.

Qu’est-ce que le prédiabète?

Le diabète n’est pas le genre de problème de santé qui est présent ou non, comme si on actionnait un interrupteur; à mesure que votre glycémie augmente et se rapproche des niveaux élevés associés au diabète, vous finirez par vous retrouver dans la fourchette du prédiabète. Le prédiabète est aussi appelé « anomalie de la glycémie à jeun » ou « intolérance au glucose ».

Le prédiabète n’est pas synonyme de diabète, mais il peut impliquer un risque accru de développer le diabète et nécessiter un changement du mode de vie ainsi que des tests de glycémie plus fréquents.

Sources

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/diabete-canada-faits-saillants-systeme-surveillance-maladies-chroniques.htmlhttps://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies-chroniques/rapports-publications/diabete/diabete-canada-perspective-sante-publique-faits-chiffres/chapitre-1.html

DEMANDEZ UNE SOUMISSION DÈS AUJOURD’HUI!

[[[],[[]],"and"]]
1 Step 1

Tous les champs * doivent être remplis afin de vous procurer des détails et un support optimal. Un conseiller vous appellera au numéro indiqué pour votre soumission personnalisée sans obligation.

Date de naissance:
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress

Qui est à risque?

Le diabète de type 1 est généralement diagnostiqué chez les personnes de 30 ans ou moins, le plus souvent les enfants. Il est presque toujours causé lorsque l’organisme attaque les cellules de son propre pancréas dans une réaction auto-immune. Il n’est pas causé par la consommation de sucre ou par tout autre facteur lié au mode de vie, puisque le problème est de nature auto-immune. À l’heure actuelle, il n’existe aucun moyen efficace de prévenir le diabète de type 1. Heureusement, il ne touche que 10 % des diabétiques.

Le diabète de type 2 est plus répandu parmi les personnes de 40 ans et plus, bien que les chiffres soient en augmentation chez les jeunes, y compris les enfants. La plupart des enfants atteints de diabète de type 2 appartiennent à des groupes ethniques qui présentent généralement un risque plus élevé de diabète de type 2, en particulier les Premières Nations et les populations en Afrique, en Amérique latine et en Asie, dont l’Asie du Sud.

Toute personne de plus de 40 ans devrait subir un test de glycémie à jeun tous les trois ans. Vous devriez vérifier votre glycémie plus souvent si vous avez un ou plusieurs facteurs de risque de diabète, entre autres les facteurs suivants :

  • Proche parent (père, mère, frère ou sœur) atteint de diabète de type 2
  • Appartenance à un groupe ethnique présentant un risque élevé
  • Prédiabète
  • Antécédents de diabète gestationnel
  • Maladie vasculaire
  • Hypertension artérielle
  • Hypercholestérolémie
  • Surpoids et/ou obésité abdominale
  • Accouchement d’un bébé de plus de 4 kg (9 lb)
  • Schizophrénie
  • Acanthosis nigricans (plis cutanés ou taches foncées à des endroits comme les aisselles) lié au syndrome des ovaires polykystiques

Symptômes du diabète

Vous vous demandez si vous pourriez avoir un diabète non diagnostiqué? La meilleure chose à faire est de consulter votre médecin. Cependant, les premiers symptômes sont généralement les suivants :

  • Miction fréquente
  • Soif excessive
  • Sécheresse de la bouche
  • Fatigue constante

Ils sont souvent suivis par ce qui suit :

  • Infections fréquentes
  • Vision floue
  • Gain de poids (diabète de type 2 généralement)
  • Perte de poids malgré un appétit accru (diabète de type 1 généralement)
  • Nausées
  • Vomissements
  • Perte d’appétit
  • Fourmillements dans les mains et/ou les pieds
  • Haleine fruitée (diabète de type 1 généralement)

Lorsque le diagnostic de diabète est probable, il peut être confirmé au moyen d’analyses de laboratoire de sang et d’urine.

Quels autres problèmes de santé sont liés au diabète?

  • Le diabète augmente le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. En fait, environ 80 % des diabétiques mourront d’une affection de ce type. Les diabétiques sont plus de trois fois plus susceptibles d’être hospitalisées en raison d’une maladie cardiovasculaire.
  • Le diabète est également la principale cause d’amputation non traumatique, d’insuffisance rénale et de cécité. Les diabétiques sont plus de 12 fois plus susceptibles d’être hospitalisées en raison d’une maladie rénale en phase terminale et près de 20 fois plus susceptibles d’être hospitalisées en raison d’une amputation non traumatique d’un membre inférieur. Le diabète est la principale cause de plus de 30 % des nouveaux cas de maladie rénale en phase terminale.
  • 36,5 % des Canadiens diabétiques souffrent d’au moins deux autres affections chroniques graves comme l’arthrite, la maladie pulmonaire obstructive chronique, les maladies du cœur, l’hypertension et les troubles de l’humeur, et 12,5 % en ont trois ou plus.
  • Près de 40 % des adultes canadiens diabétiques ont indiqué que leur état de santé était « passable » ou « mauvais », par rapport à environ un dixième seulement de la population adulte non atteinte de diabète (10,3 %).
  • Le diabète en lui-même ne cause généralement pas directement le décès, contrairement à ses complications.
  • Pour chaque groupe d’âge, les diabétiques affichaient un taux de mortalité au moins deux fois plus élevé que les personnes non diabétiques.
  • Plus d’un décès sur dix chez les adultes canadiens serait évité s’il n’y avait pas de diabète.

DEMANDEZ UNE SOUMISSION DÈS AUJOURD’HUI!

[[[],[[]],"and"]]
1 Step 1

Tous les champs * doivent être remplis afin de vous procurer des détails et un support optimal. Un conseiller vous appellera au numéro indiqué pour votre soumission personnalisée sans obligation.

Date de naissance:
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress

Comment puis-je réduire mon risque de diabète?

Vous ne pouvez pas changer vos gènes ou votre âge, mais vous avez le contrôle sur de nombreux facteurs de risque de diabète. La réduction ou l’élimination des facteurs de risque diminuera vos risques de développer un diabète de type 2, ce qui réduira les risques de complications liées au diabète, comme un accident vasculaire cérébral et une maladie cardiaque.

La meilleure façon de réduire les effets du diabète sur votre santé est de vous attaquer à vos autres facteurs de risque :

  • Si plusieurs catégories de facteurs de risque vous concernent, demandez à votre médecin de vérifier votre glycémie. Ne remettez pas cette tâche à plus tard et ne négligez pas le risque.
  • Maintenez un poids santé, et perdez du poids au besoin.
  • Parlez à un diététiste autorisé si vous n’en savez pas assez sur les bonnes habitudes alimentaires. Votre médecin peut probablement vous en recommander un.
  • Travaillez en étroite collaboration avec votre fournisseur de soins de santé pour établir des objectifs en matière de glycémie et les atteindre. Sachez toujours quels sont vos niveaux cibles.
  • Informez-vous sur la façon de surveiller votre glycémie et avisez votre médecin si vous ne pouvez pas le faire vous-même.
  • Faites de l’exercice physique. Votre médecin peut vous aider à établir un programme qui vous conviendra.

Peut-on « guérir » du diabète?

Le diabète n’a pas de remède en tant que tel, mais il peut être contrôlé et même faire l’objet d’une rémission. Le fait d’être en rémission signifie simplement que vous n’éprouvez aucun symptôme, même si le risque de rechute est élevé. C’est pourquoi même les diabétiques en rémission devraient prendre les mêmes mesures préventives et faire les mêmes choix santé que ceux que devraient adopter les personnes atteintes de diabète de type 2 actif.

Les clés du contrôle

Le fait de mener un mode de vie « sain face au diabète » permet à certaines personnes de rester en bonne santé et de contrôler suffisamment leur glycémie pour gérer leur diabète, voire assurer une rémission. Un mode de vie « sain face au diabète » consiste à rester physiquement actif, à manger sainement et à maintenir un poids santé. De nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2 ont aussi besoin d’insuline et d’un ou plusieurs autres médicaments.

Qu’est-ce que la rémission?

Pour ceux qui n’ont pas besoin de médicaments pour leur diabète et qui semblent constater un « revirement » grâce à l’activité physique, à la gestion du poids et à une alimentation saine, le diabète pourrait être en rémission. La probabilité de rémission est plus grande après une perte de poids importante ou une chirurgie bariatrique. Il n’y a aucun moyen de prédire si une rémission est possible ou non pour une personne en particulier, mais cela est moins probable pour les personnes qui ont beaucoup d’embonpoint. Mais comme la rémission est possible pour la plupart des diabétiques, et ce, le plus probablement grâce à des habitudes saines, il est logique de « faire un effort » en contrôlant le mieux possible le diabète.

L’Association canadienne du diabète ne prône pas de lignes directrices sur la rémission, contrairement à l’American Diabetes Association :
Des taux d’A1c et de glucose à jeun normaux sans médicament sont les normes de rémission; après au moins un an de maintien de ces résultats cibles, on parle de rémission complète et après cinq ans ou plus, de rémission prolongée. Même en cas de rémission complète, vous devrez subir des tests ou des contrôles périodiques pour vérifier l’hyperglycémie, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle et les problèmes touchant les yeux, les reins et les pieds. Si vous avez la chance de connaître une « rémission prolongée », vous pourriez subir des tests de laboratoire moins fréquents, mais votre médecin continuera quand même de faire un suivi pour surveiller le risque de problèmes de santé liés au diabète, comme des problèmes touchant le cœur, les pieds, les yeux et les reins, surtout si vous en aviez avant.

Conseils pour la rémission

Surveillez votre apport en glucides. Faites attention au type et à la quantité de glucides que vous consommez. Ne concentrez pas votre apport quotidien en glucides en une seule prise; répartissez-les tout au long de la journée.

Misez sur les mélanges. Les glucides peuvent être dangereux, parce qu’ils augmentent la glycémie plus rapidement et de façon plus élevée que les autres nutriments, alors mélangez vos aliments. Mangez autant que possible des aliments riches en gras, en fibres et en protéines.

Continuez à bouger. Votre organisme utilise du sucre lorsque vous êtes actif, et le fait d’être actif vous aide aussi à maintenir votre poids et à abaisser votre glycémie. Plus vous faites de l’exercice, moins vous pourriez avoir besoin de médicaments.

N’omettez pas le test d’A1c. Le test d’A1c, qui est habituellement effectué deux fois par année, mesure votre glycémie moyenne au cours des mois qui précèdent. Il s’agit essentiellement d’un test qui vous donne une vue d’ensemble de votre glycémie.

Consultez votre médecin. Même pour les personnes qui parviennent à contrôler leur glycémie, certains risques, comme les maladies cardiaques, demeurent plus élevés chez les diabétiques. Il est donc essentiel de vous rendre à tous vos rendez-vous et de travailler en étroite collaboration avec votre médecin.

DEMANDEZ UNE SOUMISSION DÈS AUJOURD’HUI!

[[[],[[]],"and"]]
1 Step 1

Tous les champs * doivent être remplis afin de vous procurer des détails et un support optimal. Un conseiller vous appellera au numéro indiqué pour votre soumission personnalisée sans obligation.

Date de naissance:
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress

Activité physique et diabète

La pratique régulière d’une activité physique est l’une des meilleures façons de gérer votre diabète et de bien vivre malgré la maladie. Pour les personnes atteintes de diabète de type 2, il y a des bienfaits particuliers. Cela peut retarder ou même prévenir le développement du diabète de type 2, et vous aider à gérer votre glycémie, en plus d’améliorer la sensibilité de l’organisme à l’insuline. En fait, le niveau de condition physique est l’un des principaux indicateurs de mortalité chez les diabétiques.

L’activité physique est un puissant outil; elle peut être aussi efficace que les médicaments hypoglycémiants, et ce, sans effets secondaires. En plus de la gestion du poids et d’une alimentation saine, l’activité physique régulière peut réduire de 60 % l’occurrence du diabète de type 2.

Pour profiter des bienfaits de l’activité physique, les diabétiques n’ont pas besoin d’un entraînement intensif. Toute activité physique est bénéfique, par exemple monter les escaliers, faire le ménage, marcher jusqu’au stationnement, jardiner ou promener le chien. Les exercices de résistance et les exercices aérobiques sont importants pour les diabétiques.

L’exercice aérobique désigne simplement un mouvement continu qui accélère le rythme respiratoire et augmente la fréquence cardiaque, comme la marche, la course à pied ou le vélo. On entend par « exercice de résistance » une charge ou une résistance au moyen du poids du corps pour renforcer les muscles, comme l’haltérophilie ou les pompes. De toute évidence, certains types d’exercice ont à la fois des bienfaits sur le plan aérobique et sur le plan de la résistance.

Visez environ 150 minutes d’exercice aérobique modéré à intense par semaine, à raison de cinq séances de 30 minutes. Ne commencez pas à ce rythme si vous n’êtes pas prêt! Vous pouvez faire de 5 à 10 minutes d’exercice modéré par jour pour commencer. Une fois l’exercice aérobique maîtrisé, vous pouvez ajouter un exercice de résistance trois fois par semaine. Pensez à consulter votre médecin avant d’entreprendre tout programme d’exercice, si vous n’en avez pas fait depuis longtemps.

Les meilleurs aliments pour combattre le diabète

D’après les études, des changements essentiels à votre alimentation peuvent prévenir le diabète si vous n’en êtes pas encore atteint et réduire le risque de complications liées à la maladie si vous avez déjà reçu un diagnostic. Le fait de manger plus de fruits et de légumes, beaucoup de protéines maigres, moins de glucides raffinés et plus de bons gras aide à contrôler la glycémie et à réduire votre risque. Ne pensez pas qu’un seul type d’aliment santé suffira; vous devez entièrement changer votre alimentation. Voici quelques excellents aliments pour commencer :

Oeufs. C’est une fantastique source de protéines bon marché et de grande qualité. En fait, les nutritionnistes utilisent l’œuf comme référence pour classer toutes les autres protéines. Quelques œufs ici et là ne nuiront pas à votre taux de cholestérol, et ils vont assurer votre satiété pendant des heures.

Pommes. Naturellement riches en fibres et faibles en calories, ces gâteries sucrées et croustillantes comblent sainement la faim, combattent le mauvais cholestérol et atténuent les fluctuations de la glycémie. Elles figurent parmi les fruits les plus riches en antioxydants.

Patates douces. Si vous optez pour une patate douce au lieu d’une pomme de terre, l’augmentation de votre glycémie sera moins élevée d’environ 30 %. Riches en nutriments et en fibres, elles préservent votre niveau d’énergie et assurent la satiété tout en réduisant votre taux de cholestérol. Les aliments de couleur naturellement orange comme les patates douces sont aussi riches en caroténoïdes, qui aident l’organisme à répondre plus efficacement à l’insuline.

Flocons d’avoine. Les flocons d’avoine sont riches en fibres solubles et votre organisme met donc plus de temps à transformer les glucides qu’ils contiennent en sucre dans le sang. Vous pouvez aussi réduire les flocons en poudre dans un mélangeur et vous en servir pour épaissir des soupes ou préparer une pâte à crêpes.

Brocoli. Ce légume souvent diabolisé regorge d’antioxydants, y compris l’équivalent de l’apport quotidien en vitamine C dans une seule portion. Il est également riche en fibres, ce qui vous procure un sentiment de satiété. Le brocoli est aussi riche en chrome, qui est important pour le contrôle de la glycémie.

Avocat. L’avocat est l’une des meilleures sources de bons gras. Il a une texture riche et crémeuse, et il ralentit la digestion tout en prévenant les pics de glycémie. Un régime riche en bons gras comme l’avocat peut même aider à inverser la résistance à l’insuline.

Graines de lin. Ne boudez pas les graines de lin simplement parce qu’elles sont moins connues; elles sont riches en bons gras, en protéines et en fibres. Il s’agit aussi d’une excellente source de magnésium, qui aide les cellules à utiliser l’insuline.

Beurre d’arachide. Ce favori assure la satiété pendant des heures et ses gras mono-insaturés aident aussi à contrôler la glycémie.

Orge. Optez pour l’orge au lieu du riz blanc et l’augmentation de votre glycémie après un repas sera moins élevée de près de 70 %. Les fibres solubles et les autres nutriments contenus dans l’orge permettent également de stabiliser votre glycémie à un niveau plus bas pendant des heures. Et oui, l’orge surclasse même le riz brun.

Poisson. Manger du poisson une fois par semaine peut réduire votre risque de maladie cardiaque de 40 %; les maladies cardiaques sont la complication la plus mortelle du diabète. Le poisson contient des acides gras qui réduisent l’inflammation et la résistance à l’insuline.

Pain de grains entiers. Manger du pain de grains entiers au lieu du pain blanc peut améliorer votre sensibilité à l’insuline et la stabilité de votre glycémie. N’oubliez pas que la publicité peut être trompeuse; si le mot « entier » n’est pas mentionné dans le nom du premier ingrédient, ne mangez pas le produit.

Haricots. Mangez des haricots, riches en fibres solubles, au moins deux fois par semaine. Une telle quantité de fibres maintient le taux de glycémie bas. Les haricots sont aussi riches en protéines.

Volaille. Le poulet et la dinde en particulier, surtout la viande blanche, sont faibles en gras et riches en protéines. Évitez de manger la peau et les viandes brunes.

Baies. Les délicieuses baies juteuses regorgent d’antioxydants et de fibres, satisfont les envies de sucre, et comblent la faim ainsi que vos besoins en nutriments. Les variétés de couleur rouge et bleue peuvent aussi stimuler la production d’insuline, car elles contiennent des composés végétaux naturels appelés « anthocyanines ».

Lait et yogourt. Riches en calcium et en protéines, ils vous aident à perdre du poids et peuvent combattre la résistance à l’insuline. Choisissez des options faibles en gras ou sans gras.

Huile d’olive. L’huile d’olive contient de bons gras et un puissant élément anti-inflammatoire. Elle ralentit aussi la digestion, ce qui réduit les risques de pic de glycémie.

Noix. Les noix maintiennent la satiété grâce à leur teneur élevée en protéines et en fibres. Elles sont riches en gras, mais ce sont de bons gras.

Carottes. Les carottes ont une teneur très faible en sucre et sont très riches en fibres et en bêta-carotène, qui est lié à un meilleur contrôle de la glycémie et à un risque plus faible de diabète.

Graines. Les graines, toutes variétés confondues, sont riches en protéines, en bons gras et en fibres, lesquels préviennent les maladies cardiaques et maintiennent la glycémie à un niveau faible.

DEMANDEZ UNE SOUMISSION DÈS AUJOURD’HUI!

[[[],[[]],"and"]]
1 Step 1

Tous les champs * doivent être remplis afin de vous procurer des détails et un support optimal. Un conseiller vous appellera au numéro indiqué pour votre soumission personnalisée sans obligation.

Date de naissance:
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress

Diabète et alcool

Si vous êtes diabétique et que vous voulez consommer de l’alcool, il est essentiel d’en parler à votre médecin. Il est important de savoir si vous pouvez boire en toute sécurité et, dans l’affirmative, ce que vous devriez boire ainsi que la quantité. Ne buvez pas sans avoir consulté votre médecin.

Quels sont les effets de l’alcool sur l’organisme d’un diabétique?

  • L’alcool passe de l’estomac à votre sang.
  • Le foie commence à métaboliser l’alcool.
  • L’alcool s’accumule lorsque vous buvez à un rythme plus rapide que celui auquel votre foie travaille. À mesure que votre alcoolémie augmente, votre foie travaille plus fort.
  • Si votre glycémie baisse en raison d’une activité supplémentaire comme la danse ou à cause d’un manque de nourriture, le pancréas produit une hormone appelée « glucagon » qui fait en sorte que le foie produira plus de sucre. Cependant, si le foie est trop occupé à métaboliser l’alcool, il ne réagira pas au glucagon.
  • Les symptômes de l’hypoglycémie ressemblent beaucoup à l’état d’ébriété; vous ne remarquerez peut-être même pas que votre glycémie est basse.
  • Si votre glycémie baisse trop, vous pouvez perdre connaissance.

Pourquoi la consommation d’alcool est-elle dangereuse pour le contrôle du diabète?

L’alcool peut avoir plusieurs effets :

  • il peut augmenter le risque d’hypoglycémie, surtout si vous prenez de l’insuline ou d’autres médicaments pour traiter le diabète;
  • il peut augmenter le risque d’hypoglycémie après la consommation d’alcool, pendant la nuit et le lendemain matin;
  • il peut interagir avec certains médicaments et causer des effets secondaires;
  • il peut aggraver certaines affections comme les maladies du foie, la neuropathie, la pancréatite et les ulcères;
  • il peut augmenter votre taux de triglycérides si vous buvez régulièrement, ce qui peut augmenter votre risque de maladie cardiaque;
  • il peut empêcher la perte de poids et entraîner une prise de poids.

Comment pouvez-vous prévenir ces risques?

Il existe des pratiques optimales pour consommer de l’alcool de façon plus sécuritaire. Cela dit, vous devriez toujours consulter votre médecin et éviter de boire si celui-ci le déconseille :

  • suivez votre routine habituelle pour le diabète (manger régulièrement, prendre de l’insuline et des médicaments, effectuer des tests, etc.);
  • portez un bracelet d’alerte médicale pour que votre entourage sache que vous êtes diabétique et assurez-vous que la personne avec qui vous êtes sait quoi faire si vous semblez avoir une faible glycémie;
  • apportez toujours votre glucomètre et une source de glucides simple, et dites à vos compagnons où ils se trouvent;
  • grignotez quelque chose lorsque vous buvez de l’alcool et mangez plus si vous êtes actif;
  • ne prenez jamais d’insuline supplémentaire pour « compenser » la consommation d’alcool;
  • optez pour des boissons qui ne contiennent pas de glucides (eau plate, eau gazeuse, boisson gazeuse sans sucre, etc.);
  • alternez les boissons alcoolisées et les boissons non alcoolisées;
  • tenez-vous-en à un ou deux verres à la fois;
  • vérifiez votre glycémie avant de vous coucher et si elle est basse, prenez une collation contenant des glucides avant de dormir.

DEMANDEZ UNE SOUMISSION DÈS AUJOURD’HUI!

[[[],[[]],"and"]]
1 Step 1

Tous les champs * doivent être remplis afin de vous procurer des détails et un support optimal. Un conseiller vous appellera au numéro indiqué pour votre soumission personnalisée sans obligation.

Date de naissance:
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress

Il existe un régime d’assurance vie simple, abordable et facile à souscrire pour vous.

Assurance vie sans exigence médicale jusqu’à concurrence d’une couverture de 500 000 $.

Que vous ayez 18 ans ou 80 ans, vous pouvez présenter une demande y compris si vous êtes un non-résident titulaire d’un permis de travail ou d’études valide.

La souscription est facile

Nous offrons des régimes d’assurance vie, peu importe que vous ayez le diabète ou d’autres problèmes de santé. Vous pouvez obtenir une protection!

Obtenez une soumission gratuite sans obligation

Assurance vie fiable, réputée et abordable, peu importe votre état de santé. Présentez votre demande dès aujourd’hui.

Nous espérons que ce guide complet sur le diabète et sur les méthodes de contrôle qui s’y rapportent vous a été utile. Si vous avez des questions sur le diabète, consultez un fournisseur de soins de santé.

Si vous avez des questions sur la souscription d’une assurance vie, sachez qu’il existe des options. Vous pouvez bénéficier d’une couverture, quels que soient vos problèmes de santé, par exemple le diabète.

DEMANDEZ UNE SOUMISSION DÈS AUJOURD’HUI!

[[[],[[]],"and"]]
1 Step 1

Tous les champs * doivent être remplis afin de vous procurer des détails et un support optimal. Un conseiller vous appellera au numéro indiqué pour votre soumission personnalisée sans obligation.

Date de naissance:
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress
CPP-Calc-Bottom-CTA
Calculateur de Besoins en Assurance

De quelle couverture d’assurance vie ai-je besoin?

ALLONS-Y
Soumission Rapide

Comparez nos tarifs avec d’autres régimes et avantages semblables.

ALLONS-Y
Communiquez avec nous aujourd’hui

Envoyez-nous un message ou appelez-nous au numéro sans frais suivant pour obtenir une soumission gratuite et sans obligation : 1-877-851-9090

APPELEZ-NOUS