fbpx
x
Calculateur de besoins en assurance Soumission rapide

Mois de la sensibilisation aux accidents vasculaires cérébraux

By juin 1, 2020 mars 31st, 2021 Blogue, Conseillers, Patriculiers
Mois de la sensibilisation aux accidents vasculaires cérébraux

Juin est le mois de la sensibilisation aux accidents vasculaires cérébraux au Canada, où des organisations et des particuliers participent à la sensibilisation et à la collecte de fonds. Ces fonds aident à soutenir les personnes qui souffrent des effets d’un accident vasculaire cérébral et contribuent à la recherche novatrice sur les accidents vasculaires cérébraux.

Le mois de la sensibilisation aux accidents vasculaires cérébraux a été créé par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada. Depuis plus de 60 ans, elle consacre ce mois à sensibiliser les Canadiens à l’importance de la lutte contre les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux, contribuant ainsi à sauver des vies et à améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes.

Plus de 400 000 Canadiens sont frappés d’invalidité de longue durée en raison des effets d’un accident vasculaire cérébral1. Vu ce nombre, nous devons informer un plus grand nombre de personnes quant au risque d’être touché par cette maladie, en particulier chez les femmes. Les accidents vasculaires cérébraux touchent les femmes de façon disproportionnée : 59 % des décès liés aux accidents vasculaires cérébraux se produisent parmi la population féminine1.

Une lacune dans les études indique qu’en matière d’accidents vasculaires cérébraux, il y a trop peu d’efforts de recherche et de diagnostic visant les femmes2. En fait, les deux tiers des recherches cliniques sur les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux visent des hommes3. Pourtant, les femmes ont un taux de mortalité plus élevé et des conséquences plus graves à la suite d’un accident vasculaire cérébral que les hommes4. Les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux sont la principale cause de décès prématuré chez les femmes au Canada, ce qui signifie que vous ou votre conjointe, votre mère et votre grand-mère pourriez être plus à risque3.

Il est important de souligner que nous avons fait beaucoup de progrès dans le diagnostic et le traitement des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral. Cependant, il est également important d’informer les gens sur les façons de se préparer en vue de cette maladie; la sensibilisation nous permet de mieux nous protéger et de mieux protéger nos proches.

Qu’est-ce qu’un accident vasculaire cérébral?

Un accident vasculaire cérébral (AVC) survient lorsque le sang cesse de circuler dans une partie quelconque du cerveau, endommageant les cellules cérébrales5. Les effets d’un accident vasculaire cérébral dépendent de la partie du cerveau qui a été endommagée et de l’ampleur des dommages causés5. Il existe trois types d’accident vasculaire cérébral :

AVC ischémique – Causé par un blocage ou un caillot dans un vaisseau sanguin du cerveau5.

AVC hémorragique – Causé par la rupture d’une artère du cerveau. L’interruption du flux sanguin cause des dommages au cerveau5.

Accident ischémique transitoire (AIT) – Causé par un petit caillot qui bloque brièvement une artère. On l’appelle parfois « mini-AVC » ou « AVC d’avertissement »5.

Quels sont les signes d’un accident vasculaire cérébral?

Utilisez la méthode VITE pour déterminer rapidement si vous êtes victime d’un accident vasculaire cérébral6. Si vous croyez que c’est le cas, appelez immédiatement une ambulance et n’essayez pas de vous rendre à l’hôpital.

Visage– Est-il affaissé?

Incapacité– Pouvez-vous lever les deux bras normalement?

Trouble de la parole– Trouble de prononciation?

Extrême urgence– Si vous observez l’un de ces signes, il est temps d’appeler immédiatement le 911.

En plus de la méthode VITE, il y a aussi des symptômes plus détaillés à surveiller si vous pensez que vous pourriez être victime d’un accident vasculaire cérébral :

  • Maux de tête graves sans cause connue
  • Engourdissement ou faiblesse soudains du visage, des bras ou des jambes, surtout si vous le ressentez d’un côté du visage ou du corps
  • Confusion ou difficulté à parler ou à comprendre ce que d’autres disent
  • Problèmes de vision soudains dans un œil ou dans les deux yeux
  • La difficulté à marcher, les étourdissements, la perte d’équilibre et les problèmes de coordination peuvent aussi être des signes d’accident vasculaire cérébral.

Quels sont les facteurs de risque d’accident vasculaire cérébral ?

Songez à utiliser l’outil d’évaluation des risques de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC pour obtenir de précieux renseignements sur votre risque personnel de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque et comment augmenter votre espérance de vie globale.

Sexe– Les femmes présentent des facteurs de risque uniques qui les rendent plus susceptibles de subir un accident vasculaire cérébral, notamment des niveaux plus élevés d’œstrogène, l’utilisation de moyens de contraception, la grossesse, la ménopause et plus encore7.

Âge– Bien qu’il soit possible de subir un accident vasculaire cérébral à n’importe quel âge, plus on est âgé et plus le risque d’accident vasculaire cérébral est élevé7.

Antécédents familiaux et médicaux– Si un membre de votre famille a subi un accident vasculaire cérébral, vous courrez un risque accru d’en subir un vous-même7.

Origine ethnique– Si vous êtes d’origine autochtone, afro-américaine ou sud-asiatique, vous êtes plus susceptible d’avoir une pression artérielle élevée, le diabète et d’autres facteurs de risque d’accident vasculaire cérébral à un plus jeune âge7.

Mode de vie personnel– Le fait d’avoir moins accès à des aliments sains et à des services de santé peut augmenter les risques d’accident vasculaire cérébral7.

Comment prévenir les accidents vasculaires cérébraux?

Malheureusement, certains facteurs de risque ne peuvent pas être atténués. En revanche, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour réduire vos risques d’accident vasculaire cérébral. Selon la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, près de 80 % des cas de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux prématurés peuvent être évités8.

Réduire le stress : Presque tout le monde vit du stress et il est souvent difficile de le reconnaître. Gérer votre stress quotidien est un moyen de réduire votre tension artérielle et vos risques d’accident vasculaire cérébral. Commencez à trouver des moyens de réduire le stress dans votre vie et de mener un mode de vie plus équilibré.

Maintenir un poids santé : Perdre du poids et maintenir le poids réduit peut contribuer à diminuer votre risque d’hypertension artérielle, d’hypercholestérolémie et de diabète. Plus de 60 % des adultes sont en surpoids ou obèses9. Opter pour une alimentation saine, y compris plus de fruits et de légumes, tout en consommant moins d’aliments transformés peut changer les choses.

Exercice physique : Faites au moins 30 minutes d’activité physique chaque jour. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, il existe de nombreuses façons de faire de l’exercice au cours de votre routine quotidienne.

Consommation d’alcool et tabagisme : Évitez de boire excessivement, car il s’agit d’un facteur de risque d’hypertension artérielle et d’accident vasculaire cérébral. Pour les hommes et les femmes d’âge moyen, fumer peut tripler le risque de mourir d’une maladie cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral10. Prenez les mesures nécessaires pour cesser de fumer une fois pour toutes.

Si un accident vasculaire cérébral se produit, comment peut-on le traiter?

Chirurgie –Le traitement d’urgence d’un accident vasculaire cérébral dépend de si vous êtes atteint d’un AVC ischémique ou d’un AVC hémorragique. Les médecins utilisent un certain nombre de techniques chirurgicales pour aider les victimes d’accident vasculaire cérébral11.

Médicaments –Certains médicaments peuvent permettre d’atténuer les effets d’un accident vasculaire cérébral12 :

  • Anticoagulants
  • Médicaments pour abaisser la pression artérielle
  • tPA (activateurs tissulaires du plasminogène)
  • Médicaments contre le cholestérol

Réadaptation –Après un accident vasculaire cérébral, il est important d’amorcer le processus de réadaptation (physique, professionnelle, de la parole, psychologique et cognitive) le plus rapidement possible, car cela permet de « réentraîner » le cerveau. Après le traitement, il est possible que vous n’ayez pas la même mobilité ou que vous ne soyez pas en mesure d’accomplir les mêmes fonctions qu’auparavant. Qu’il s’agisse du soutien d’êtres chers ou de l’élaboration de nouvelles méthodes pour vivre de façon autonome, la planification peut être utile.

Combien de temps faut-il pour se remettre d’un AVC?

Il peut falloir des semaines, voire des années pour se remettre complètement d’un accident vasculaire cérébral. Selon la National Stroke Association13 :

  • 10 % des personnes touchées se rétablissent presque complètement.
  • 25 % se rétablissent avec des déficiences mineures.
  • 40 % souffrent de troubles modérés à graves nécessitant des soins particuliers.
  • 10 % ont besoin de soins de longue durée dans un établissement de soins.

Un accident vasculaire cérébral peut entraîner des invalidités de longue durée, et le rétablissement prend du temps. Il se peut que vous ayez besoin d’un revenu de remplacement pendant votre absence du travail, ou de fonds pour vous aider à vous rétablir, par exemple en engageant un aide-soignant.

Si vous êtes incapable de travailler à la suite d’un accident vasculaire cérébral, veuillez noter que les prestations d’assurance de l’employeur peuvent être plafonnées et que l’assurance-emploi peut ne durer que 15 semaines (selon la province). Si vous êtes jugé apte à travailler, vous ne serez pas couvert par l’assurance invalidité.

Il peut être judicieux de prendre des dispositions à l’avance et d’envisager de souscrire une assurance vie et une assurance contre les maladies graves. Ces deux assurances peuvent vous procurer une protection financière et la tranquillité d’esprit. Advenant votre décès, l’assurance vie protégera vos proches au moyen de prestations de décès. L’assurance maladies graves vous procure une somme forfaitaire pendant votre vie, si vous recevez un diagnostic de maladie couverte par le régime. Chacune de ces options est offerte en tant qu’option sans examen médical au moment de la demande, ce qui signifie qu’aucun examen médical n’est requis.

Façons de souligner le mois de la sensibilisation aux accidents vasculaires cérébraux

Bénévolat – La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC a toujours besoin de bénévoles pour diverses activités de sensibilisation et de collecte de fonds tout au long de l’année.

Faites un don – Chaque petite contribution compte! Songez à faire un don à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. Qu’il s’agisse de financer des recherches révolutionnaires ou de soutenir les personnes aux prises avec les effets à long terme d’un accident vasculaire cérébral, un don généreux, qu’il soit petit ou grand, peut changer les choses.

Invitez un conférencier – Communiquez avec une personne qui a vécu les séquelles d’un accident vasculaire cérébral et invitez-la à raconter son histoire, que ce soit à l’école ou au travail.

Collecte de fonds – Participez à l’une des nombreuses activités de collecte de fonds organisées par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, telles que Sautons en cœur, Grand Vélo, la Loterie du Cœur et Ride for Heart, ou lancez votre propre collecte de fonds! Vous trouverez la liste complète des événements ici.

Laissez un héritage à une organisation – Si vous avez une police d’assurance vie, vous pouvez désigner la Fondation des maladies du cœur comme bénéficiaire de votre police. Apprenez-en plus sur la façon de laisser un héritage ici.

L’assurance maladies graves et l’assurance vie vous conviennent-elles?

Beaucoup de progrès ont été réalisés pour aider ceux qui ont subi les effets d’un accident vasculaire cérébral. Cependant, il est tout de même important de vous préparer et d’assurer votre protection dans le cadre de votre rétablissement si vous veniez à subir un accident vasculaire cérébral. L’assurance maladies graves peut vous garantir que vous aurez le soutien financier adéquat pendant une période difficile.

Communiquez avec votre conseiller ou avec Plan de protection du Canada pour obtenir des soumissions d’assurance vie et d’assurance maladies graves sans obligation.
To learn more about Canada Protection Plan and our line of comprehensive No Medical and Simplified Issue life insurance solutions, call Broker Services at 1-877-796-9090 and we will be happy to assist you or put you in contact with Sales support in your region.

 Advisors, want to be in the know? Join our LinkedIn Group today!
Pour en savoir plus sur Plan de protection du Canada et sur sa gamme complète de solutions d’assurance vie sans exigence médicale et à émission simplifiée, communiquez avec les personnes-ressources des Services de courtage au 1 877 796-9090, qui seront heureuses de vous aider ou de vous mettre en contact avec l’un de nos soutiens aux ventes dans votre région.

 En tant que conseillers, vous voulez être au courant? Rejoignez notre groupe LinkedIn aujourd’hui !
Skip to content
x
Besoin d'aide?Appelez pour une soumission sans obligation.
Obtenez une soumission sans obligation